Speak with an expert

Have questions about our products? Get in touch with one of our industry experts.

Contact Us  

Speak with an expert

Have questions about our products? Get in touch with one of our industry experts.

Contact Us  
Confort - 3 min read

Vêtements de protection confortables : le secret de la sécurité avec l'acier et le métal

Un travail dangereux exige des vêtements de protection confortables

De toutes les industries nécessitant des vêtements de protection, la sidérurgie et la métallurgie remportent la palme des environnements de travail très dangereux. Les températures allant jusqu'à 1 600 °C, les projections de métal en fusion et une exposition à des gaz hautement inflammables ne sont que quelques éléments du contexte difficile dans lequel les opérateurs de l'acier et du métal travaillent au quotidien

Avec autant de risques sur le lieu de travail, on comprend pourquoi les responsables HSE dans ces secteurs ont tendance à donner la priorité au respect des règles de sécurité. Mais vous savez quoi ? Le secret pour diminuer le nombre d'accidents de travail est de fournir à vos employés des vêtements de protection confortables. En effet, confort et conformité sont des valeurs intrinsèques.

Vos vêtements répondent-ils aux 4 critères de confort essentiels ?

Le « confort » est un concept subjectif qui peut être difficile à quantifier, alors décomposons-le en 4 critères concrets relatifs aux vêtements de protection pour l'industrie de l'acier et du métal.

  1. Le choix du tissu
    Quelle est la densité du tissu ? Plus il est lourd, plus les mouvements du porteur sont limités et plus la chaleur s'accumule à l'intérieur de ses vêtements de protection. Les vêtements de travail traditionnels des soudeurs peuvent être si lourds et si rigides qu'ils tiennent littéralement debout tout seuls, mais les nouveaux tissus de protection traités non feu sont plus souples. La mission est certes complexe, mais il est possible de trouver un meilleur équilibre entre protection et confort de port.
  1. Le contrôle de l'humidité
    Quelle est la quantité de sueur absorbée par le tissu ? Les opérateurs en sidérurgie et métallurgie sont exposés à des températures extrêmes, la transpiration est donc inévitable. Si elle n'est pas absorbée et dispersée correctement par le tissu, l'humidité résiduelle peut notamment provoquer des brûlures de vapeur ou des échaudures à l'intérieur de l’EPI d'un ouvrier de fonderie d'acier. Le type de fibre joue un rôle majeur dans le contrôle de l'humidité ; il faut donc choisir une fibre qui évacue bien la sueur.
  1. La respirabilité
    Quelle est la quantité de chaleur que le tissu évacue du corps du porteur ? Il est difficile d'effectuer une tâche physiquement exigeante comme le meulage pendant des heures, si l’on se sent étouffé ou moite à l'intérieur de ses vêtements de protection. Le choix d'un tissu moins dense ou d'un tissu fabriqué à partir de fibres ayant de meilleures propriétés de respirabilité permettra à vos opérateurs de se sentir plus à l'aise.
  1. La douceur
    HQuelle sensation le tissu procure-t-il sur la peau ? Plus les fibres sont soyeuses, plus elles sont fraîches au contact de la peau. Les tissus lisses comme le satin ont également l'avantage d'offrir une meilleure protection contre certains risques, comme les projections de métal en fusion ou les poussières et résidus inflammables (qui, autrement, colleraient à des tissus plus rugueux comme le sergé).
steel_metal_industry_protective_clothing

Le confort est une nécessité, pas un luxe

Une étude sur le terrain montre que les vêtements de protection sont aussi résistants que leur maillon le plus faible. Si des vêtements pour le travail de l’acier et du métal sont sélectionnés principalement en fonction de leur conformité aux normes de sécurité (sans tenir compte du confort et de l'expérience subjective du porteur), il est très probable qu'ils ne soient pas portés correctement, ou pire : certains éléments peuvent ne pas être portés du tout.

Nous allons nous concentrer sur un seul des risques potentiellement mortels qui menacent les opérateurs de l'acier et du métal : l'exposition à des gaz inflammables, pouvant même conduire à des explosions. Imaginez, par exemple, qu'un employé n'ait pas complètement fermé sa veste antistatique. Sans une veste pleinement fonctionnelle, il ne sera pas protégé contre les gaz explosifs pouvant être libérés lors de la production d'acier, ou contre certaines poudres métalliques et alliages combustibles qui prennent parfois feu.

C'est pourquoi il faut consulter les employés pour connaître leurs préférences et s'assurer de leur confort: cette démarche n'est pas un « plus » facultatif, mais un élément crucial de tout processus de sélection de vêtements de protection.

Accordez plus d’importance au confort

Il est clair que les vêtements confortables pour le travail du métal et de l’acier réduisent considérablement le nombre d'accidents de travail et sauvent des vies. Le choix du tissu, le contrôle de l'humidité, la respirabilité et la douceur ont un impact direct sur le niveau de confort du porteur, et donc sur votre culture sécurité.

Vous vous demandez comment trouver le juste équilibre entre confort et sécurité pour les vêtements de protection de votre entreprise ? Pour en savoir plus, consultez notre rapport sur les 6 tendances de l'industrie ci-dessous.

TOPICS: Confort , Vêtement de protection , Métallurgie