Parlez à un expert

Vous avez des questions sur nos produits ? Contactez l’un de nos experts industriels.

Nous contacter  

Parlez à un expert

Vous avez des questions sur nos produits ? Contactez l’un de nos experts industriels.

Nous contacter  
4 Min de lecture

Les effets à long terme de la pandémie sur le marché du travail

Nul doute, la pandémie a eu un impact considérable sur toute une série d’industries dans le monde entier. Les employeurs et les employés ont été confrontés à de nouveaux défis et se sont adaptés en conséquence. Aujourd’hui, plus de deux ans après, qu’est-ce qui a changé ? Nous en avons discuté avec Nicky Taglione, propriétaire de Tag, une société mondiale de chasseurs de têtes dans le domaine des EPI industriels. Nick a plus de vingt ans d’expérience dans le recrutement international. Ensemble, nous avons examiné plus en détail les effets à long terme de la pandémie sur le marché du travail, et nous voyons apparaître un nouvel ordre dans le secteur des vêtements de travail, naissant de cette situation instable.

Changements dans les effectifs

Dans l’ensemble, la pandémie a eu un effet important sur les différentes mains-d’œuvre. Le bouleversement des habitudes de travail a eu des répercussions, puisque de nombreux employés ont commencé à réévaluer leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. La possibilité de travailler à domicile a amené les employés et les employeurs à remettre en question le schéma traditionnel des cinq jours par semaine au bureau.

Pour certains employés, le télétravail a entraîné une augmentation de la productivité. Pour d’autres, c’était le contraire, car leur travail exigeait un contact plus étroit avec les autres.

Dans le secteur des vêtements de travail, nous avons vu 25 % de la main-d’œuvre changer d’emploi à la suite de la pandémie de Covid-19. Outre l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les raisons les plus courantes de changer de métier sont les suivantes :

  • Le salaire moyen : les employés sont aujourd’hui beaucoup plus conscients du salaire moyen alloué à leur type de poste.
  • La perspective de carrière : les personnes veulent savoir qu’il existe un plan de carrière pour eux.
  • Le pack salarial global et les avantages : les employés veulent voir l’ensemble des avantages offerts par l’entreprise et pas seulement le salaire de base – les incentives sont importants.
  • La culture d’entreprise : les personnes veulent être heureuses au travail et se sentir valorisées dans leur environnement de travail.
  • La formation et le soutien : point important dans tous les secteurs, mais surtout dans celui des EPI, car les produits doivent être vendus de la bonne manière sans que les employés ne remettent en question la vente de produits qui sauvent des vies.

L’après-pandémie a conduit à une « guerre des talents », avec une volonté renouvelée d’attirer de nouveaux talents dans le secteur.

« La pandémie a entraîné des changements majeurs sur le marché du travail et des changements majeurs sur le marché des EPI. Nous devons donc nous demander comment en tirer des leçons. » – Nicky Taglione

Effets sur les entrepreneurs

Pour ceux qui étaient sur le point de lancer une nouvelle entreprise, la pandémie a invariablement rendu cette action beaucoup plus difficile. En outre, la recherche post-pandémie de talents a fait grimper les salaires des employés. S’il s’agit sans aucun doute d’un changement positif pour les employés, les petites entreprises ne peuvent tout simplement pas se permettre cette dépense.

Toutefois, le recours croissant à la numérisation a permis aux entrepreneurs d’être plus efficaces dans leurs activités. Pour ceux qui se déplaçaient habituellement dans le cadre de leur travail, des économies ont été réalisées sur le transport et l’hébergement, en raison du recours accru au télétravail – cette tendance s’est maintenue bien au-delà de la première année de la pandémie.

La possibilité pour les employés de travailler à domicile a également profité aux employeurs. Dans de nombreux cas, un lieu fixe n’est plus nécessaire pour recruter des talents, du moment qu’ils ont les compétences requises. Les employeurs peuvent donc dénicher des perles rares dans le monde entier.

« L’ordre naît du chaos : après la pandémie, nous assistons à un réveil du secteur où les gens cherchent à se rééquilibrer et à se recentrer. » – Nicky Taglione

Qu’est-ce que cela signifie pour l’industrie des vêtements de travail ?

Si la pandémie a été une période incroyablement difficile pour nous tous, elle a néanmoins permis à l’industrie de se réveiller. Les employeurs et les employés du monde entier cherchent à rééquilibrer et à recentrer leur travail.

Le secteur des EPI a connu plusieurs changements entre les méthodes de travail pré et post-pandémie. Voici les prévisions :

  • Les modèles de travail hybrides sont là pour rester : les employeurs répondent à la demande des employés qui souhaitent un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
  • La transformation numérique et l’automatisation sont des outils essentiels : la pandémie nous a obligés à nous adapter à l’impossibilité d’effectuer notre travail en présentiel, mais le travail devait quand même se poursuivre d’une manière ou d’une autre, notamment dans le secteur des vêtements de travail. Nous avons donc développé des outils de mesure numériques : par exemple, des outils permettant de prendre les mensurations du corps de manière virtuelle. Nous avons également renforcé notre e-commerce, en développant par exemple un portail client permettant de suivre facilement les niveaux de stock et le statut des expéditions. Ces développements ont été essentiels pour nous permettre de surmonter la pandémie. Ils constituent une excellente occasion d’offrir un meilleur accès à la gamme d’options de vêtements de protection disponibles pour les utilisateurs finaux.

« Les distributeurs apprennent à être plus flexibles sur la manière de vendre un concept. En raison des problèmes liés aux pénuries d’offres, ils utilisent désormais la numérisation comme un moyen de communiquer avec l’ensemble de la chaîne, jusqu’à l’utilisateur final. Chez TenCate Protective Fabrics, nous resterons axés sur le savoir-faire tout en suivant cette tendance. »
— Wouter van den Brink

  • • Les données sont cruciales : pendant la pandémie, lorsqu’il n’était pas toujours possible de parler à un vendeur en présentiel, la demande d’informations en ligne s’est accrue. Cette approche « Data driven » permet d’être moins dépendant des personnes. Toutefois, il reste encore du travail à faire pour fournir des données efficaces, afin de répondre à cette demande constante dans le but de mieux mettre en valeur nos produits.

L’ordre naît du chaos : aller de l’avant

Alors que nous explorons le monde post-pandémie, il est clair qu’un certain nombre de changements ont eu lieu sur le marché du travail. Bien que les deux dernières années aient été difficiles, nous sommes maintenant dans une position où nous pouvons réfléchir et nous adapter en fonction de ce que nous avons appris de l’évolution de nos effectifs. En définitive, si les employeurs parviennent à trouver un niveau de flexibilité qui tienne compte des changements de valeurs des employés au cours des deux dernières années, tout en restant fidèles aux besoins de leur entreprise et des utilisateurs finaux, nous pourrons trouver une nouvelle façon de travailler qui profitera à tous.