Parlez à un expert

Vous avez des questions sur nos produits ? Contactez l’un de nos experts industriels.

Contact Us  

Parlez à un expert

Vous avez des questions sur nos produits ? Contactez l’un de nos experts industriels.

Contact Us  
m-header-slider_placeholder
Découvrez comment instaurer une culture sécurité renforcée

Vêtements de protection

Êtes-vous en train de renouveler les vêtements de protection de vos employés afin d’assurer leur sécurité ? Alors, vous êtes à la bonne adresse. Sur cette page, vous obtiendrez des informations sur tous les aspects pertinents des vêtements de protection et serez en mesure de les hiérarchiser par ordre d’importance. Vous prendrez les bonnes décisions en matière de sécurité et répondrez avec assurance aux besoins de votre entreprise et de vos collègues. 

Your customer is a citizen of the world. Think global, act local.

Accelarate your business with solutions for you or your customers to handle any conceivable energy exchange.

BEELDEN_TC_300x150mm_deel_2-17

Vêtements de protection contre l’arc électrique

Les professionnels qui effectuent des travaux d'installation ou de maintenance, dans des secteurs comme la production énergétique, le réseau et la distribution d’énergie, sont souvent bien conscients qu’ils sont exposés à un risque d'arc électrique. Cependant, les usines ou les sites industriels contiennent, eux aussi, des équipements lourds où les disjoncteurs électroniques peuvent provoquer des arcs électriques ou des déflagrations. Comment protéger vos employés dans cet environnement de travail grâce à des vêtements de protection appropriés ?

Vêtements de protection contre l’arc électrique : protéger les employés des risques thermiques d'un arc électrique

Les arcs électriques sont des connexions d’impédance faible dans un système électrique, qui provoquent une décharge d’électricité à travers l'air. L’électricité ainsi libérée peut atteindre des températures très élevées (jusqu'à 19 000 °C, soit presque quatre fois plus que le soleil) et une pression dans l'air entre les éléments conducteurs. Cette situation peut mener à une explosion, également appelée déflagration.

Les vêtements de protection sont une protection essentielle contre les arcs électriques ; ils permettent d’éviter que les déflagrations (transfert de chaleur) ne causent des blessures ou ne mettent les employés en situation de danger mortel.

Que sont les normes EN IEC 61482-1-1 et EN IEC 61482-1-2 ?

Heureusement, il existe des normes de protection contre les risques thermiques d’un arc électrique. Celles-ci stipulent deux méthodes d’essais : l’arc à l’air libre (IEC 61482-1-1) et l’arc dans une enceinte d’essai ou « Box test » (IEC 61482-1-2).

  • Essai d’arc à l’air libre (IEC 61482-1-1)
    Cette méthode est souvent utilisée aux États-Unis mais devient de plus en plus populaire en Europe. Trois échantillons de tissus sont disposés à un angle de 120 degrés l'un par rapport à l'autre. Le test génère, à haute tension, un arc d'intensité variable. Les résultats déterminent des valeurs ATPV (Arc Thermal Performance Value) et/ou EBT (Energy Breakopen Threshold) exprimées en cal/cm². En mai 2019, une nouvelle version de la norme IEC 61482-1-1 a été publiée. Celle-ci comprend un nouveau type d'évaluation pour les matériaux, qui détermine une valeur limite d’énergie incidente (ELIM). L’ATPV/EBT aboutit à prédire avec une probabilité de 50 % un transfert de chaleur suffisant pour dépasser la courbe de Stoll (ATPV), ou pour transpercer le matériau et créer une exposition (EBT) pouvant entraîner une brûlure du second degré. La valeur de l'ELIM est plus conservatrice. Elle doit être sûre à 100 % que toutes les réactions des tissus restent sous la courbe de Stoll.
  • « Box test » : l’arc dans une enceinte d’essai (IEC 61482-1-2)
    L’arc dans une enceinte d’essai est une méthode de test différente qui est souvent utilisée en Europe. Elle consiste à générer un arc dans une direction (l’enceinte) par courant de court-circuit de 4 kA (classe 1 : faible niveau d'exposition à l'arc simulé) ou 7 kA (classe 2 : niveau élevé d'exposition à l'arc simulé). En pratique, il est souvent difficile de faire correspondre votre analyse des risques avec un tissu de classe 1 ou 2 selon cet essai, car les résultats des tests ne sont pas exprimés en cal/cm².

Votre défi : veiller à la sécurité et la confiance des employés

Souvent, les professionnels qui sont exposés au risque d'arc électrique travaillent dans des environnements très difficiles. À proximité des voies de circulation, sur des sites industriels, sur des câbles à haute tension, dans des milieux souterrains... En dehors des vêtements de protection contre les arcs électriques, il est probable qu'ils aient besoin de vêtements de protection pour d'autres risques liés à leur activité, tels que des vêtements à haute visibilité ou des vêtements résistants au feu.

En tant que responsable de la santé et de la sécurité, vous pourriez rencontrer des difficultés à maîtriser tous les risques possibles, ainsi que les règles et réglementations correspondantes.

C'est pourquoi, chez TenCate Protective Fabrics, nous vous encourageons à collaborer avec les fournisseurs de tissus, les confectionneurs et les blanchisseries industrielles. Avec l’aide de nos partenaires, nous sommes en mesure de fabriquer des tissus de protection qui sont « Made for Life ». Découvrez comment faire pour agir de façon proactive au sein de la chaîne de valeur.

6 Industry trends [FR]

Trend report

6 tendances de l'industrie

Télécharger le Trend Report
Protective_workwear_welding1

Vêtements de protection utilisés pendant le soudage

Pour de nombreux responsables de la santé et de la sécurité, les activités de soudage vont de pair avec les vêtements de protection. Mais connaissez-vous les différences entre la classe 1 et la classe 2 de la norme EN ISO 11611 ? Et savez-vous quel est l'impact du confort sur la sécurité ?

Sur cette page, nous vous fournissons des informations précieuses sur les vêtements de protection utilisés pendant le soudage et les techniques connexes.

Soudage et techniques connexes : exigez des vêtements d’une protection et d’un confort élevés

Les vêtements de protection utilisés pendant le soudage sont conçus pour protéger ceux qui les portent contre les projections de métaux en fusion, mais aussi contre le contact de courte durée avec une flamme et contre la chaleur radiante provenant de l’arc électrique utilisé pour le soudage. En outre, les vêtements réduisent au minimum la possibilité de décharge électrique en cas de contact de courte durée avec un conducteur électrique sous une tension inférieure ou égale à approximativement 100 V (dans des conditions normales de soudage).

Outre la protection, le confort joue également un rôle très important dans ce type d’industrie. Il faut reconnaître que les vêtements de protection portés pendant les activités de soudage sont souvent inconfortables. Cependant, des vêtements de protection à la fois sûrs et confortables sont réellement bénéfiques pour l'efficacité et le bien-être au travail. Nous vous conseillons de considérer les facteurs suivants :

  • Le poids du tissu : pour les tissus de classe 2 (EN ISO11611:2015), le marché est encore dominé par les tissus en 100 % coton, qui sont très lourds. Aujourd'hui, il existe des tissus plus légers, qui rétrécissent moins et qui ont une meilleure tenue des couleurs.
  • L’absorption d'humidité : si le vêtement n’assure pas un bon niveau de respirabilité, d'absorption et d’évacuation de la transpiration, les employés qui travaillent dans un environnement chaud éprouveront une sensation humide et inconfortable dans leurs vêtements. Outre le coton, il existe également des tissus à base de cellulose qui sont conçus pour absorber et évacuer la transpiration. Un exemple ? Le Lyocell.
  • La respirabilité : si la chaleur peut être rapidement évacuée du vêtement, le tissu présente un niveau élevé de respirabilité. La respirabilité d’un vêtement est déterminée par le poids et l'épaisseur du tissu. Une matière au tissage fin est plus respirante qu’un tissu dense, par exemple.
  • La douceur au contact de la peau : le type et le mélange de fibres, la structure et la finition du tissu déterminent la sensation que le tissu procure sur la peau.

L'équilibre entre protection et confort est très important. Qui dit vêtement d’un niveau de protection plus élevé, dit souvent vêtement plus lourd. Or, l’équipement d’un employé doit rester suffisamment confortable. Les structures du tissu et les mélanges de fibres peuvent faire la différence.

Welding_clothing_2

EN ISO 11611

La norme EN ISO 11611 spécifie les exigences des vêtements de protection utilisés pendant le soudage et les techniques connexes. Dans quelle mesure vos employés sont-ils bien protégés ? Et quels sont les facteurs qui influencent le niveau de protection ? Poursuivez la lecture de notre blog et apprenez-en davantage sur cette norme spécifique aux activités de soudage.

Qu'est-ce que la norme EN ISO 11611 ?

La norme EN ISO 11611, ou « NEN-EN-ISO 11611:2015 » spécifie les exigences essentielles de sécurité minimales des vêtements de protection utilisés pendant le soudage et les techniques connexes. Cette norme internationale ne couvre pas les exigences pour la protection de la main, du visage et/ou des yeux. Pensez donc à prévoir un équipement de protection individuelle (EPI) adéquat afin d’assurer la protection complète des soudeurs.

EN ISO 11611 : devez-vous vous conformer à la classe 1 ou à la classe 2 ?

La norme EN ISO 11611 se compose de quatre tests, qui reproduisent les risques suivants : chaleur radiante (ISO 6942), projections de métaux en fusion (9150), propagation de la flamme (ISO 15025) et résistance électrique (EN 1149-2).

La norme EN ISO 11611 spécifie les exigences de performance selon deux niveaux : la classe 1 et la classe 2. Savez-vous à laquelle vous devez vous conformer ? Le soudage au gaz, par exemple, est un procédé de classe 1. Le soudage à l’arc (avec électrode basique ou cellulosique), le soudage MAG (avec du CO2 ou un mélange de gaz) et le soudage MIG (avec courant fort) sont des procédés de classe 2. Il est important de connaître ces différences, afin de déterminer à quelle norme vos vêtements de protection doivent se conformer. Une analyse des risques est cruciale afin de vous familiariser avec les risques dans votre environnement de travail spécifique.

Pour qu’un tissu soit certifié classe 2, il doit obtenir les résultats de niveau 2 aux tests mesurant les performances contre la chaleur radiante et les projections de métaux en fusion. Pour être conformes à la norme, les tissus doivent passer les tests suivants :

  • Transfert de chaleur : Hausse de température de 24 °C après 7 secondes pour la classe 1, et hausse de température de 24 °C après 16 secondes pour la classe 2.
  • Impact des projections de métaux en fusion : Hausse de température de 40 °C après 15 gouttelettes pour la classe 1, et hausse de température de 40 °C après 25 gouttelettes pour la classe 2.
  • Résistance électrique : déterminer si une charge électrique est transmise à travers l'échantillon de tissu de l'extérieur vers l'intérieur. Le tissu doit offrir un certain niveau de résistance, mesuré en ohm.

Sélectionner les vêtements de protection adéquats pour le soudage et les techniques connexes

En tant que responsable de la santé et de la sécurité, votre objectif est d’instaurer une culture sécurité renforcée, dans laquelle les vêtements de protection jouent un rôle important.

Outre la conformité aux normes adéquates, nombreux sont les autres facteurs qui déterminent le choix du tissu pour vos vêtements de protection... Quel type de tissu l’employé porte-t-il sous son vêtement de travail ? Vos vêtements de protection protègent-ils bien contre les risques de meulage ? Et qu'en est-il des protocoles de lavage, qui sont extrêmement importants dans le secteur des activités de soudage, en raison de l’exposition à des polluants comme les huiles et les graisses ?

Bonne nouvelle : vous ne devrez pas répondre à toutes ces questions tout seul.

Chez TenCate Protective Fabrics, nous vous encourageons à collaborer avec les fournisseurs de tissus, les confectionneurs et les blanchisseries industrielles. Avec l’aide de nos partenaires, nous sommes en mesure de fabriquer des tissus de protection qui sont « Made for Life ». Découvrez comment faire pour agir de façon proactive au sein de la chaîne de valeur.

BEELDEN_TC_300x150mm15

Vêtements de protection contre les produits chimiques

Si vos employés travaillent dans une industrie qui manipule des produits chimiques, il est extrêmement important qu'ils soient protégés contre les projections de produits chimiques. Quels vêtements de protection conviennent à votre environnement de travail spécifique ? Et comment garantir que les vêtements de protection contre les produits chimiques sont à la fois sûrs et confortables, même après une journée complète de travail ? Sur cette page, nous vous apprendrons tout sur les vêtements de protection contre les projections de produits chimiques.

Quelle est la nécessité des vêtements de protection contre les produits chimiques ?

Comme les employés qui sont amenés à manipuler des produits chimiques risquent une exposition accidentelle à ces produits, ils sont tenus de porter des vêtements de protection à tout moment. Ces vêtements doivent non seulement protéger le corps contre d'éventuelles blessures causées par des pulvérisations ou des projections de produits chimiques liquides, mais aussi permettre de libérer la chaleur du corps et d’absorber la transpiration. Pour que le vêtement assure une véritable protection, l’employé doit toujours le porter de la bonne manière, quel que soit l'environnement. Le confort est donc primordial.

Le type de tissu de protection que vous choisissez détermine, par exemple, le poids du vêtement et le taux d'absorption de l'humidité. De quels vêtements de protection avez-vous besoin ? Pour le savoir, il est essentiel de connaître les règles de sécurité et les règlements auxquels vous devez vous conformer.

Qu'est-ce que la norme EN 13034 ?

Les propriétés de ces vêtements sont divisées en six types:

  1. Vêtements étanches au gaz 
  2. Vêtements non étanches au gaz
  3. Vêtements de protection contre les liquides
  4. Vêtements de protection contre les pulvérisations
  5. Protection contre les particules
  6. Protection limitée contre les pulvérisations

Le type 6 est régi par la norme EN 13034.

Les vêtements de protection conformes à la norme EN 13034 actuelle offrent une protection contre les pulvérisations légères, les aérosols liquides ou les projections à faible pression et à faible volume, contre lesquelles une barrière complètement étanche (au niveau moléculaire) n'est pas nécessaire. La norme couvre à la fois les combinaisons de protection chimique de type 6 et les vêtements de protection partielle du corps (type PB). Pour se conformer à la norme EN 13034 relative aux vêtements de protection de type 6, une série de tests est effectuée sur le tissu et sur un modèle (mannequin).

Que sont les « vêtements de protection chimique à usage limité » ?

Les désignations comme « protection limitée » portent souvent à confusion. Après tout, il est question ici de produits chimiques. D’autant plus que les vêtements de protection de type 6 conformes à la norme EN 13034 ne sont pas totalement étanches aux liquides. Cette réalité peut soulever certaines questions. Il est très important de comprendre que les employés de l’industrie chimique sont exposés aux produits chimiques par exception (par accident), et non par règle ! Vous pouvez considérer la norme EN 13034 comme une norme « de base » pour la protection contre les pulvérisations ou les projections de produits chimiques. Mais ce type de vêtements de protection est-il adapté à votre environnement de travail en particulier ?

Vos vêtements de protection doivent-ils être conformes à la norme EN 13034 ?

Une entreprise est tenue de veiller à la santé et à la sécurité de ses employés dans tous les aspects liés à leur travail. En effectuant une analyse des risques, l'employeur est en mesure de se faire une idée des menaces possibles liées à l’activité en particulier et de prendre des mesures efficaces concernant les vêtements de protection chimique. L'analyse des risques peut également relever d'autres risques, comme la chaleur, les flammes ou l'arc électrique, contre lesquels les employés doivent également être protégés.

Veillez à préserver les propriétés du vêtement pendant toute sa durée de vie

Comme mentionné plus haut, le vêtement de sécurité de type 6 contre les produits chimiques n'est pas totalement étanche aux liquides. La norme exige une finition fluorocarbonée des tissus tous les cinq lavages, ce qui permet de repousser les liquides légers ou les aérosols. Cet exemple souligne bien l'importance d'une collaboration étroite entre toutes les parties impliquées dans la chaîne de valeur.

C'est pourquoi, chez TenCate Protective Fabrics, nous vous encourageons à collaborer avec les fournisseurs de tissus, les confectionneurs et les blanchisseries industrielles. Avec l’aide de nos partenaires, nous sommes en mesure de fabriquer des tissus de protection qui sont « Made for Life ». Découvrez comment faire pour agir de façon proactive au sein de la chaîne de valeur.

Proclaud Guide [FR]

Guide

Le guide d’audit des vêtements de protection

Télécharger le Guide
EN11612E_protective_clothing

Vêtements retardateurs de flamme

Dans de nombreuses industries, les professionnels sont quotidiennement exposés à des risques de chaleur et de flammes. Comme chaque environnement de travail est différent, le choix de vêtements retardateurs de flamme appropriés peut s’avérer complexe.

Sur cette page, vous retrouverez des informations sur les vêtements retardateurs de flamme et la norme EN ISO 11612 y afférente.

Qu'est-ce qu'un vêtement retardateur de flamme ?

Les vêtements retardateurs de flamme sont des vêtements de protection qui sont soit fabriqués avec des tissus traités ignifuges à base de coton, soit avec des tissus intrinsèquement ignifuges. Pour en savoir plus sur la différence entre ces deux types de tissus, cliquez ici

Ces vêtements sont destinés aux employés qui ont besoin de vêtements offrant des propriétés de propagation de flamme limitée et qui peuvent être exposés à une chaleur émise par rayonnement, par convection, par contact ou à des projections de métal en fusion.

Afin de déterminer le vêtement de protection qui convient le mieux à vos employés, vous devrez tout d’abord cibler les risques potentiels de leur environnement de travail spécifique. En effet, nombreuses sont les variables qui entrent en compte si vous voulez garantir une sécurité à toute épreuve pour vos employés. Instaurer et entretenir une culture sécurité renforcée doit être votre principal objectif, en particulier dans les environnements présentant des risques d’inflammabilité et de chaleur.

Comment y parvenir ? Une analyse des risques vous aidera à déterminer les risques potentiels et les normes auxquelles les vêtements de protection de vos employés doivent se conformer.

FR treated vs inherent FR

Tissu traité ignifuge et Tissu intrinsèquement ignifuge

Vous avez probablement entendu parler des termes « traité ignifuge » et « intrinsèquement ignifuge ». Mais quelle est la différence réelle entre les deux et pourquoi l'un est-il moins cher que l'autre ?

Les normes en vigueur en matière de vêtements retardateurs de flamme

Lorsqu’il est question de protéger vos employés contre la chaleur et les flammes, deux des normes pertinentes sont la norme EN ISO 11612 et la norme complémentaire EN ISO 11611. Ces normes proposent beaucoup de méthodes d’essai comparables, mais la norme EN ISO 11611 s’adresse spécifiquement aux environnements de travail où les opérateurs exercent des activités de soudage et techniques connexes.

En troisième lieu, considérez la norme ISO 11613, qui spécifie les méthodes d'essai et les exigences minimales de performance pour les vêtements de protection pour sapeurs-pompiers engagés dans des activités de support associées à la lutte structurelle contre les incendies.

Qu'est-ce que la norme EN 11612 ?

La norme internationale EN ISO 11612, ou « NEN-EN-ISO 11612:2015 » spécifie les exigences pour les vêtements de protection contre la chaleur et les flammes. Les vêtements de protection qui répondent à ces exigences sont spécifiquement conçus pour protéger celui qui les porte de la chaleur et/ou des flammes.

Comprendre les tests A, B, C, D et E de la norme EN ISO 11612 et les niveaux de performance

Pour que votre vêtement retardateur de flamme soit conforme à la norme EN ISO 11612, le tissu choisi doit passer au moins deux tests : le test A (propagation de la flamme) et au moins un des tests suivants :

  • Test B (chaleur de convection)
  • Test C (chaleur radiante)
  • Test D (aluminium en fusion)
  • Test E (métal en fusion)

Ensuite, les résultats des tests sont classés selon différents niveaux de performance. Il ne suffit donc pas simplement de voir si un tissu a réussi le test ou non, mais de vérifier aussi le niveau obtenu. Ces niveaux de performance reflètent le degré de résistance au risque. Les trois niveaux de performance du test E, par exemple, correspondent à la résistance du tissu selon le poids de métal en fusion :

  • E1 : 60 à 120 grammes de métal en fusion
  • E3 : 200 grammes et plus de métal en fusion

En fonction des niveaux de risque de votre environnement de travail spécifique, vous devez choisir le tissu correspondant au niveau de performance requis.

Trouver l’équilibre entre théorie et pratique : commencez par définir votre environnement de travail spécifique

La norme EN ISO 11612 est le bon point de départ pour vous assurer que vos vêtements de protection répondent aux exigences de base relatives aux risques de chaleur et de flammes. Mais au jour le jour dans leur environnement de travail, d’autres éléments affectent le niveau de sécurité de vos employés. Vous voulez connaître le niveau de protection nécessaire pour vos employés, mais vous ne comprenez pas tous ces résultats de tests et ces niveaux de performance différents.

Pour vous faciliter la tâche, sollicitez l’aide de vos partenaires pour comprendre les résultats des tests des vêtements de protection, et déterminer si les niveaux de performance correspondent à votre environnement de travail.

Chez TenCate Protective Fabrics, nous vous encourageons à collaborer avec les fournisseurs de tissus, les confectionneurs et les blanchisseries industrielles. Avec l’aide de nos partenairesnous sommes en mesure de fabriquer des tissus de protection qui sont « Made for Life ». Découvrez comment faire pour agir de façon proactive au sein de la chaîne de valeur.

Voice of the wearer [FR]

E-book

E-book la voix du porteur

Téléchargez l’e-book
20190222-5D_L7266_bewerkt

Vêtements à haute visibilité

Manutention d'équipements lourds, contrôle de la circulation, travaux ferroviaires, maintenance électrique... Quel que soit le secteur dans lequel vous travaillez, vous voulez que vos employés se sentent en sécurité et en confiance sur leur zone d’activité. Vous souhaitez garantir leur sécurité à tout moment, pendant la journée, la pénombre et la nuit, que vos employés se trouvent à l'intérieur de l'usine ou à l'extérieur et quelles que soient les conditions météorologiques. Sur cette page, vous retrouverez des informations sur les vêtements à haute visibilité, ainsi que leur rôle dans votre choix des meilleurs vêtements de protection pour votre entreprise.

Qu'est-ce qu'un vêtement à haute visibilité ?

Les vêtements à haute visibilité peuvent être définis comme des « vêtements capables de signaler visuellement la présence du porteur ». Le port de vêtements à haute visibilité est obligatoire dans un grand nombre d'industries où il est crucial de pouvoir facilement détecter la présence des opérateurs dans toutes les conditions de luminosité, de jour mais aussi de nuit dans la lumière des phares. Citons notamment les environnements de travail à risque avec fonctionnement de véhicules ou d'équipements mécaniques, brouillard ou vapeur, poussière ou fumée, lignes de vue limitées et bien d’autres.

Types de matières réfléchissantes pour vêtements

Les vêtements à haute visibilité se composent généralement de trois types de matières réfléchissantes, à savoir une matière fluorescente, des bandes réfléchissantes et une matière de contraste. La matière de contraste est plus foncée mais moins salissante que la matière fluorescente et les bandes réfléchissantes ; le vêtement ne perd donc pas sa fonctionnalité même lorsque les employés sont exposés à la poussière ou à la saleté (qui s'accumulent généralement au niveau des chevilles, genoux, manches et du torse).

Tissus résistants au feu et tissus non ignifuges pour les vêtements à haute visibilité

Selon le secteur d’activité, les employés pourraient également avoir besoin de vêtements de protection fabriqués dans un tissu qui offre des propriétés ignifuges. Lors de votre recherche de vêtements de protection, gardez à l'esprit que les risques industriels tels que la chaleur, les flammes, les métaux en fusion, la chaleur radiante et l'arc électrique, exigent des vêtements à haute visibilité ayant des propriétés ininflammables. Dans ce blog, nous vous expliquons la différence entre les tissus traités ignifuges et les tissus intrinsèquement ignifuges.

Dans de nombreuses autres industries, comme les travaux routiers ou certaines activités dans la construction, les vêtements à haute visibilité non ignifuges suffisent pour couvrir les risques liés au travail des employés. Une analyse des risques vous aidera à cibler les dangers potentiels de votre environnement de travail, après quoi vous serez en mesure de choisir les vêtements à haute visibilité qui répondent à toutes les exigences.

Qu'est-ce que la norme EN ISO 20471 ?

La norme internationale EN ISO 20471, ou « ISO 20471:2013 » spécifie les exigences pour les vêtements à haute visibilité. Elle a été publiée en 2013 et remplace la norme EN 471:2003 A1:2007. Cette norme souligne l’importance des vêtements à haute visibilité afin de garantir la sécurité des professionnels sur leur lieu de travail.

EN ISO 20471 : classe 1, 2 et 3

La norme EN ISO 20471 distingue trois classes de vêtement, selon le degré de visibilité requis en fonction des risques du secteur d’activité et le niveau de protection offert par le vêtement à l'employé.

  • Classe 1 : convient aux zones à faible risque, où une matière réfléchissante de 0,10 m² et une matière fluorescente de 0,14 m² sont suffisantes pour signaler la présence du porteur. Pour les matières à certification combinée, la classe 1 exige 0,20 m² de matière visible. 
  • Classe 2 : le titulaire de cette certification doit acheter des vêtements dans lesquels 0,13 m² de matière réfléchissante et 0,50 m² de matière fluorescente sont visibles.
  • Classe 3: dans les zones à haut risque, les professionnels doivent porter des vêtements à haute visibilité ; 0,20 m² de matière réfléchissante et 0,80 m² de matière fluorescente doivent être visibles.

La norme EN ISO 20471 fixe également des exigences concernant l'emplacement spécifique des matières fluorescentes et réfléchissantes. Il est autorisé de fabriquer un vêtement dans les couleurs jaune, orange ou rouge. En outre, la norme EN ISO 20471 exige que les coordonnées de couleur et les facteurs de luminance se situent dans une certaine fourchette de valeurs.

High visibility clothing ambulance personnel

Vêtements à haute visibilité pour le personnel ambulancier

Le nouvel uniforme du personnel ambulancier néerlandais est un bon exemple de vêtement à haute visibilité. Lors de la réalisation de ces nouveaux uniformes, tous les partenaires de la chaîne de valeur ont joué un rôle important. Découvrez l’histoire d’une impressionnante collaboration.

Votre objectif : des employés qui se sentent en sécurité et en confiance pendant toute la durée de vie de leur vêtement à haute visibilité

En tant que professionnel de la santé et de la sécurité, vous souhaitez que vos travailleurs se sentent en sécurité, à l'aise et en confiance lorsqu'ils portent leurs vêtements. Pour leur offrir une véritable protection, il ne faut pas s’arrêter au processus de sélection et de fabrication du vêtement – il faut considérer toute sa durée de vie.

En effet, des facteurs tels que l'exposition au soleil, à la poussière et à la saleté diminuent les performances des vêtements à haute visibilité. Le lavage, le repassage et la réparation des vêtements doivent également être effectués de manière à ce que le tissu ne s'use pas avant la fin de sa durée de vie prévue.

C'est pourquoi, chez TenCate Protective Fabrics, nous vous encourageons à collaborer avec les fournisseurs de tissus, les confectionneurs et les blanchisseries industrielles. Avec l’aide de nos partenairesnous sommes en mesure de fabriquer des tissus de protection qui sont « Made for Life ». Découvrez comment faire pour agir de façon proactive au sein de la chaîne de valeur.

 

anti static

Vêtements antistatiques

Vous souhaitez offrir à vos employés le plus haut niveau de sécurité et de confort possible, quel que soit l'environnement de travail. Les industries chimique, pétrolière et gazière, ou encore les services publics et les transports (de substances dangereuses) sont des exemples de secteurs exposés à des risques particuliers, notamment d’explosion. Sur cette page, nous vous démontrerons l'importance des vêtements de protection qui permettent la dissipation des charges électrostatiques, appelés vêtements antistatiques.

Les vêtements antistatiques : un must pour (presque) tous les environnements industriels

Les vêtements de protection aux propriétés électrostatiques sont un élément à part entière d’un système de mise à la terre permettant de dissiper les charges statiques (créées par la friction ou le frottement). En d'autres termes : le vêtement sert de conducteur électrique.

Les vêtements antistatiques désignent les vêtements fabriqués à partir de tissus composés de fibre de carbone. Sans cette fibre, la décharge statique peut créer des étincelles, et entraîner des incendies ou des explosions. Inutile de préciser que les vêtements antistatiques sont indispensables pour tout employeur qui souhaite garantir à ses employés un environnement de travail sécurisant.

Vêtements antistatiques et tissus ininflammables

Les vêtements antistatiques sont toujours portés dans les environnements présentant des risques d'explosion. S'il y a un risque d'explosion, il y a certainement un risque d'incendie. Par conséquent, tous les vêtements de protection en tissu ininflammable sont également pourvus de propriétés électrostatiques.

Qu'est-ce que la norme EN 1149-5 relative aux vêtements antistatiques ?

La norme EN 1149-5 ou « NEN-EN 1149-5:2018 » spécifie les exigences relatives à la performance des matériaux et à la conception des vêtements de protection dotés de propriétés électrostatiques. Avec les capuches et casquettes, les vêtements antistatiques forment un système complet relié à la terre. Le domaine d'application de la présente norme n'inclut pas les chaussures ni les gants de sécurité avec dissipation de charge électrostatique, qui sont des éléments distincts ne faisant pas partie intégrante des vêtements. Elle ne s’applique pas non plus à la protection contre les surtensions. Remarque importante : ne confondez pas la norme relative aux vêtements antistatiques à la norme relative à la décharge électrostatique (ESD).

Norme EN 1149-5 et réglementation ATEX

Les vêtements antistatiques conformes à la norme EN 1149-5 sont souvent utilisés par les entreprises qui doivent respecter la directive ATEX 2014/34/UE, qui couvre les équipements de protection destinés à être utilisés dans des atmosphères potentiellement explosives.

Norme EN 1149-5 : partie d'un ensemble plus large

La norme sur les vêtements antistatiques fait partie d'un ensemble plus large. Le tissu à partir duquel le vêtement antistatique est confectionné doit satisfaire les exigences posées par les normes EN 1149-1, EN 1149-2 ou EN 1149-3.

  • La norme EN 1149-1, ou « partie 1 » de la norme, spécifie une méthode d'essai pour les matériaux destinés à être utilisés dans la fabrication de vêtements (ou de gants) de protection permettant la dissipation électrostatique afin d’empêcher les décharges pouvant provoquer un incendie.
  • La norme EN 1149-2 spécifie une méthode d'essai pour la mesure de la résistance verticale des matériaux des vêtements de protection.
  • La norme EN 1149-3 spécifie les méthodes d’essai pour la mesure de la dissipation de la charge électrostatique de la surface des matériaux qui composent le vêtement. Les méthodes d'essai sont applicables à tous les matériaux, y compris les matériaux homogènes ou non homogènes composés de fibres conductrices en surface et de fibres conductrices à cœur.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les risques d'explosion vont de pair avec les risques d'incendie. Par conséquent, les vêtements antistatiques conformes à la norme EN 1149-5 doivent toujours être conformes à la norme EN ISO 11612 (qui a remplacé la norme EN531) relative aux vêtements retardateurs de flammes.

Laissez l’un de nos experts en vêtements de protection vous aider à trouver la solution qui conviendra à votre employeur et vos employés

Afin de trouver les vêtements de protection qui s'adaptent parfaitement à votre environnement de travail, vous devez entreprendre une quête complexe mais primordiale. Tous les 3 à 5 ans, le responsable HSE est chargé de fournir de nouveaux vêtements de protection. Or, cette tâche peut parfois être un vrai casse-tête...

Effectuer une analyse des risques peut vous aider à repérer les dangers potentiels de votre environnement de travail et à comprendre certaines règles et réglementations à respecter. Mais le choix des bons tissus pour vos futurs vêtements de protection n'est que la première étape.

C'est pourquoi, chez TenCate Protective Fabrics, nous vous encourageons à collaborer avec les fournisseurs de tissus, les confectionneurs et les blanchisseries industrielles. Avec l’aide de nos partenaires, nous sommes en mesure de fabriquer des tissus de protection qui sont « Made for Life ». Découvrez comment faire pour agir de façon proactive au sein de la chaîne de valeur.

FR Fabrics Guide [FR]

Guide

Guide des tissus ignifugés

Télécharger le Guide
m-cta-banner_placeholder

Besoin d’aide ?

Contactez l’un de nos spécialistes et renseignez-vous sur les vêtements antistatiques et leur adéquation à vos besoins.