Speak with an expert

Have questions about our products? Get in touch with one of our industry experts.

Contact Us  

Speak with an expert

Have questions about our products? Get in touch with one of our industry experts.

Contact Us  
Confort - 3 min read

4 critères des tissus confortables pour la métallurgie et la sidérurgie

Pourquoi les tissus confortables sont-ils si importants ?

Dans l’ensemble de l’industrie métallurgique et sidérurgique, nous constatons que les vêtements de protection peuvent directement influencer la satisfaction des employés sur le lieu de travail. Si une protection suffisante contre les risques professionnels (tels que la chaleur radiante extrême des fours ou d’autres sources de chaleur, l’embrasement soudain de poussières ou de lubrifiants, et les projections de métal en fusion) est souvent considérée comme le premier critère de sélection des nouveaux vêtements, de nombreuses entreprises prennent désormais en considération le confort du porteur comme un facteur décisif d’égale importance.

Décomposons le « confort » en quatre caractéristiques : le poids du tissu, l’absorption de l’humidité, la respirabilité et la douceur.

1. Poids du tissu

De nombreux soudeurs portent encore des vêtements de protection fabriqués à partir de tissus dont le poids se situe dans la partie la plus lourde du spectre, allant de 500 g/m² à plus de 600 g/m². Ces tissus plus lourds sont généralement constitués de fibres plus denses, ce qui les rend plus épais et moins souples. Dans de nombreux cas, ils offrent une meilleure protection contre des risques tels que l’exposition à la chaleur radiante, mais ils peuvent aussi restreindre les mouvements de l’utilisateur et contribuer à l’accumulation de chaleur inconfortable à l’intérieur des vêtements de protection.

Aujourd’hui, ces tissus sont de plus en plus légers, rétrécissent moins, ont une meilleure tenue des couleurs et sont plus souples grâce à leur construction et leur mélange renforcés (par exemple, les tissages plus lisses en satin mélangé). Certaines fibres résistent naturellement mieux à la chaleur que d’autres, ce qui signifie qu’un tissu plus lourd n’offre pas forcément plus de protection.

Le poids du tissu

2. Absorption d’humidité

Les opérateurs en métallurgie et en sidérurgie sont exposés à des températures extrêmes sur leur lieu de travail. Leurs vêtements de protection doivent donc pouvoir gérer correctement l’absorption et l’évacuation de la transpiration. Si le tissu n’absorbe pas suffisamment la vapeur d’eau, le porteur pourrait ressentir une sensation désagréable de vêtement moite. Il serait alors plus vite tenté de ne pas porter correctement ses vêtements de protection, s’exposant ainsi davantage aux risques de blessure.

Le coton est la fibre la plus connue pour sa bonne absorption de l’humidité, mais il existe aussi des tissus à base de cellulose spécialement conçus pour absorber et évacuer la transpiration plus efficacement. Le TENCEL™ Lyocell, par exemple, est capable d’absorber environ 50 % d’humidité en plus que le coton. Jusqu’à présent, il était presque impossible d’incorporer ces fibres alternatives dans les tissus ignifugés pour l’industrie métallurgique et sidérurgique, mais avec l’évolution rapide de la technologie, nous sommes convaincus qu’un tissu ignifugé en TENCEL™ Lyocell sera très prochainement mis sur le marché.

3. Respirabilité

Un autre paramètre clé du confort pour les tissus de protection est la respirabilité. Si votre tissu est très respirant, la chaleur peut être rapidement évacuée à travers les fibres et l’éloignée du corps. L’opérateur bénéficie alors d’une sensation plus agréable de fraîcheur, une caractéristique très importante pour les métiers de l’industrie lourde qui sont constamment exposés à des températures extrêmes. La respirabilité est principalement déterminée par le poids du tissu. La construction du tissu influence aussi le niveau de respirabilité. Par exemple, un tissu au tissage dense sera moins respirant qu’un tissu au tissage fin.

4. Douceur

Le dernier critère à prendre en considération est la douceur de votre tissu de protection. Quelle sensation procure-t-il sur la peau ? Est-il rugueux ou doux ? Est-il agréable au toucher ? La douceur est déterminée par le type et le mélange de fibres, la construction et la finition du tissu. L’un des tissus les plus doux et les plus souples sur le marché actuel des tissus ignifugés est le satin en tissage 4/1. Le TENCEL™ Lyocell est plus doux au contact de la peau que le coton, mais comme nous l’avons déjà mentionné, il n’est pas (encore) couramment utilisé dans l’industrie métallurgique et sidérurgique.

Sécurité et confort vont de pair

En tant que professionnel HSE, votre but est de constamment renforcer et améliorer le confort des vêtements de protection afin de garantir la sécurité de vos employés. Nous espérons que ce blog vous a donné un aperçu clair de la façon de choisir des tissus qui assurent le confort de vos employés.

 

TOPICS: Confort , Métallurgie